Reception matieres premieres

L’entreprise recycle des chutes industrielles et de démolition d'acier. Les aciers arrivent par voie fluviale, ferroviaire et routière. Ils sont répartis dans un parc à ferraille de capacité 45 000 T. Les matieres premieres sont ensuite transférées dans un panier à destination du four électrique.

Four de fusion electrique

Le premier four electrique permet la fusion de l'acier à une température supérieure à 1600 °C grâce à de électrodes en graphite générant un arc électrique.

Affinage en poche

L'acier liquide produit, subit ensuite divers traitements et additions en fonction du produit souhaité par le client dans un four d'affinage.

Coulee continue

L'acier liquide est transféré par poche vers la coulee continue. Il est coulé en continu dans une lingotière de section carrée puis refroidi, permettant ainsi le passage de la phase liquide à la phase solide.

Billette

L'acier formé est enfin coupé en billettes de 14,80 m de long, par 130 mm² de section, et pèse 1,9 tonne.

Four de rechauffage

Les billettes passent dans un four et sont réchauffées à 1200 °C.

Laminoir

Les billettes sont laminées dans des cages de laminage composées cylindres et des galets en carbure.

Mise en spires

Une fois laminée au diamètre voulu (de 6 à 16 mm), le fil d’acier est mis sous forme de spire afin de former des bobines de fil d’une tonne neuf.

Atelier de trancannage

Ces bobines de fil sont ensuite reprisent pour être transformé à froid dans les lignes de trancannage. L’objectif étant d’améliorer le conditionnement et d’améliorer les caractéristiques mécaniques du fil.

Coronnes de fils trancannes

Elles bobines trancannées sont ensuite cisaillées, ligaturées, pesées puis étiquetées automatiquement prêts à être expédiées.

Laitiers

Pendant la fusion, les éléments minéraux présents dans la ferraille notamment, appelés laitiers, remontent en surface. Ils sont évacués en continu en basculant le four de fusion. Ce laitier est coulé en cuvier puis est dirigé vers une zone dédiée où il sera refroidi par aspersion d’eau. Il sera enfin déferrisé et préparé en vue de sa valorisation.

Criblage

Criblage des laitiers pour valorisation en technique routière, principalement.

Process de fabrication

Process de fabrication
accueil emploi email

Ce site n’utilise pas de cookies de profilage pour tracer le comportement des utilisateurs et autorise l’envoi de cookies de tiers à des fins statistiques exclusivement.
En poursuivant la navigation ou en fermant ce bandeau, vous déclarez accepter notre politique de gestion des cookies dans son intégralité.